Joy Sorman, naturaliste sans certitude

Les plus grandes qualités de ce roman sont d'être superficiel, répétitif et ennuyeux : comme la vie. Le roman suit la naissance d'une maladie, son acmé et sa guérison. Ninon Moise, héroïne au nom prophétique, est atteinte d'une maladie de peau, rare et sans symptôme, à part une immense douleur du contact : presque une... Lire la Suite →

Concours : gagner E. Favier

Plus d'un an et demie, ce site. Toujours envie de continuer. Parfois le rythme des chroniques est resserré ; parfois une semaine passe sans article. Je lis toujours autant, mais c'est la fameuse pile à chroniquer qui s'alourdit ou s'allège selon les obligations. Et puis, c'est vrai, quelquefois, en silence, je fais une entorse à... Lire la Suite →

Une heure au Centre Pompidou avec Joy Sorman

La rentrée littéraire 2017 amène avec elle, je le disais ailleurs, un nouveau roman de Joy Sorman. Je suis persuadé que c'est un chef-d'œuvre : j'ai lu deux autres livres d'elle (Comme une bête, 2012, Boys, boys, boys, 2005), dont j'ai d'excellents souvenirs. Malheureusement je n'ai pas le temps de le vérifier cette année, ayant moi-même une rentrée chargée...... Lire la Suite →

La rentrée littéraire, hélas

La rentrée littéraire, qui fait le bonheur et la prospérité des libraires, fait aussi la misère des pauvres curieux comme moi. Pour se tenir à la page, on se ruine en livres neufs. Si l'on résiste, ou si l'on se montre raisonnable, on trouve partout vantés et conseillés les livres que l'on n'a pas achetés... Ce... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑