Agenda : les festivités automnales 2017

Je n’abandonne pas l’idée de publier ici un compte-rendu de table ronde ou de colloque. Ce qu’il y a de sûr, c’est que des journées passionnantes sont prévues cet automne :

  • à Nice, les 21 et 22 septembres, un très large colloque de sociologie sur les « nouveaux imaginaires du féminin » rassemblera des chercheuses et chercheurs du monde entier ;
  • à Rouen, les 27 et 28 septembre, un colloque « Féminismes et ARTivisme dans les Amériques, XXe-XXIe siècles » se penchera sur le black feminism ;
  • à Paris, à la Maison de la poésie, le 29 septembre à 19h, on entendra Alice Zeniter présenter, avec Nathile Crom, son roman qui fait partout parler de lui cette rentrée : L’Art de perdre, déjà récompensé par le prix du Monde, et pré-sélectionné pour le prix Goncourt ;
  • à Paris, à la librairie Violette & co, on aura l’occasion exceptionnelle de rencontrer en même temps, vendredi 6 octobre à 19h, l’écrivaine en résidence Chloé Delaume et la prix Goncourt Lydie Salvayre ;
  • à Paris encore, à la librairie Compagnie, on pourra rencontrer, le mardi 17 octobre à 18h30, Anne Godard, qui est l’autrice d’Une chance folle mais qui est aussi l’une de mes collègues, puisqu’elle enseigne la littérature de la Renaissance à l’université ;
  • le festival de films documentaires féministes « Femmes en résistance » aura lieu les 30 septembre et 1er août à Arcueil (voir leur site internet). Et pourtant, elles tournent !

Joyeux automne à toutes et tous, autant qu’un automne puisse l’être !

cvt_une-chance-folle_6486

Publicités

Dédicace !

Mardi 21 février dernier, j’étais à la librairie Compagnie à Paris, pour une rencontre avec Cécile Coulon, qui publiait Trois saisons d’orage, dont j’ai parlé ici.

coulon

Elle disait que les lieux étaient primordiaux dans son processus d’écriture, que seulement après avoir choisi le lieu elle réfléchissait aux personnages. À la fin de la discussion, elle m’a gentiment dédicacé son roman au nom du blog :

DSCN4771.JPG

Amusant ! J’attends avec intérêt ses prochaines parutions.

Agenda novembre-décembre : actualité des femmes de lettres

La mise en avant des femmes écrivaines dans l’histoire littéraire enseignée à l’école est l’un des grands combats de de la recherche en littérature aujourd’hui. Elle est amenée par le constat accablant que beaucoup de français-es n’ont pas lu une seule ligne écrite par une femme au cours de leur scolarité. Cette absence commence à se voir, par exemple dans Le MondeL’Humanité ou le site Inégalités.

Les chercheurs se battent avec leurs armes, c’est-à-dire les journées d’études, qui sont malheureusement fréquentées souvent par des spécialistes alors qu’elles servent la société toute entière. Dans les mois qui viennent vont se dérouler un certain nombre d’événements de la recherche dignes d’être fréquentés :

J’espère quant à moi assister au plus possible de ces journées et je présenterai ici même des comptes-rendus de ce que j’aurai vu et entendu !