Karine Henry, La Danse sorcière (janvier 2017)

La Danse sorcière un excellent roman de 631 pages... qui se casse la gueule dans les vingt dernières. Les 611 premières pages sont équilibrées, cohérentes, subtiles et sensibles. Elles disent une vérité profonde de la danse et de l'humanité. Mais les aventures controuvées de l'épilogue, brusques autant qu'invraisemblables, tiennent du thriller auto-édité. Une catastrophe. La danse est... Lire la suite →

Publicités

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑