Simone de Beauvoir, suite : vieillir en existentialiste

[La Force des choses est la suite de La Force de l'âge dont il était question ici] "Ce n'est pas de gaieté de cœur que j'ai laissé la guerre d'Algérie envahir ma pensée, mon sommeil, mes humeurs" (II, p. 120). Dans ce troisième tome de ses mémoires, Beauvoir est toute entière occupée par cette guerre... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑