À bas le confucianisme patriarcal !

Sous l'omniprésent confucianisme asiatique coule toujours en silence la voie de la rébellion taoïste, dont les conseils ont parfois aux yeux de l'Occident des accents féministes : « connais le masculin, adhère au féminin... » On peut ainsi comprendre la vague féministe coréenne comme le resurgissement de cette belle hérésie pluri-millénaire. La poésie de Moon... Lire la Suite →

Leïla Slimani entame une saga familiale

Ce début d'année a été rude pour l'écrivaine Leïla Slimani, prix Goncourt 2016. Invitée par le journal Le Monde à rédiger son journal de confinement, elle s'est attiré d'innombrables réactions de moquerie et indignation devant le récit de ses malheurs futiles et banals de bourgeoise en vacances à la campagne. Ses prises de position en... Lire la Suite →

En Corée du Sud, on ne naît pas femme

Un pamphlet féministe, sous forme de roman, a été vendu à plusieurs millions d'exemplaires en Corée du Sud, avant d'être adapté au cinéma. Kim Jiyoung, née en 1982, de Cho Nam-Joo, met en scène une mère qui n'en peut plus. Après avoir fait la vaisselle et pris le temps d'un café, Kim Jiyoung a accompagné... Lire la Suite →

Vanessa Springora dans la gueule du loup

"Prendre le chasseur à son propre piège, l'enfermer dans un livre" (p. 10). Vanessa Springora a toujours aimé les livres : pourtant, à quatorze ans, c'est un écrivain qui, pour ses besoins de jouissance et de littérature, l'a entraînée dans des relations sexuelles illégales, étalant dans un second temps sa relation à l'intérieur de ses... Lire la Suite →

Un évangile selon Louky Bersianik

Elle vient d'une autre planète. Non, elle n'est pas un evangelion (la "bonne nouvelle", en grec), mais une "Euguélionne", un bon rire féminin (gelaô est le verbe "rire"). Et l'on rit beaucoup, et bien, durant ces quatre cent pages. Le roman, parodique, sorte d'évangile selon Louky Bersianik, rapporte les faits et dits de l'Euguélionne, depuis... Lire la Suite →

Louise Chennevière : Par où commencer?

Difficile de trouver un domaine de l'histoire des idées où les prescriptions des philosophes ont été plus fidèlement appliqués par l'homme du commun, où l'on observe une plus grande proximité entre les faits et les discours, que la tradition misogyne. Dans le livre de Louise Chennevière, l'exergue de La Philosophie dans le boudoir, du marquis de... Lire la Suite →

Quatre femmes puissantes

"Je cherche à savoir ce qu'est la force féminine, qui d'ailleurs n'appartient pas uniquement aux femmes", disait Léonora Miano à la sortie de Crépuscule du tourment en 2016. Mon blog venait de naître et beaucoup d'excellentes recensions de ce roman fleurissaient sur la blogosphère, comme chez Mrs Roots. J'en serais resté là si Ada, du... Lire la Suite →

La mascarade féminine : transparaître, de Séverine Daucourt (mars 2019)

Le dernier recueil de Séverine Daucourt, Transparaître, est aussi celui qui s'inscrit le plus résolument dans la tradition littéraire féministe, que la chanteuse et poète s'était jusqu'ici ingéniée à contourner ou détourner. Dans Transparaître, une première personne raconte des avortements, des menstruations ("un poème mensuel"), des insultes (reçues ou proférées), un viol, des accouchements.... c'est-à-dire, par accumulation,... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑