Le manuel de conduite éco-féministe de Starhawk

La nouvelle du décès de Toni Morrison nous est parvenue hier, et les nécrologies des journaux en France font assez voir l'importance de son œuvre dans le monde. Elle joignait magnifiquement littérature et politique, et ce n'est pas un hasard si notre gouvernement, à l'heure où j'écris, ne lui a rendu aucun hommage public, alors... Lire la Suite →

Publicités

Khoury-Ghata, Adnan : poétesses de la diaspora libanaise

La première monographie consacrée à Vénus Khoury-Ghata paraît ce mois-ci, écrite par Francesca Tumia : thèse exigeante sur la théorie et la pratique de la métaphore poétique. Mais j'ai déjà présenté Khoury-Ghata ailleurs, et c'est d'une autre poétesse libanaise exilée que je veux parler aujourd'hui. Née en 1925 à Beyrouth, Etel Adnan a été élevée... Lire la Suite →

Shilpi Somaya Gowda, Un fils en or (janvier 2017)

À lire Americanah, de Chimamanda Ngozi Adichie, on pouvait se demander s’il s’agissait d’un roman nigérian, ou bien seulement d’un roman américain mettant en scène une Nigériane. La question ne se pose plus avec Un Fils en or, de Shilpi Somaya Gowda, romancière canadienne née de parents indiens. De l’Inde, il ne reste guère que ce qu’on... Lire la Suite →

Virginia Woolf, Un lieu à soi (2016) [1929]

L'article de la semaine prochaine est déjà rédigé, et il est fort long, pardon d'avance ! Cette semaine, bornons-nous à signaler une parution extraordinaire : la traduction par Marie Darrieussecq de A Room of One's Own de Virginia Woolf. Tout ce qu'elle y écrivait en 1929 est encore aujourd'hui terriblement vrai. Il s'agit d'une conférence demandée par l'université... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑