Le chant précède l’oiseau : Fabienne Raphoz

Avec "l'intensité d'une passion juvénile à l'âge adulte", Fabienne Raphoz écoute bruisser son jardin du Faucigny. "Le chant précède l'oiseau" (p. 13), et l'ouïe la vue : il faut être à l'affût. Raphoz se fait metteuse en scène d'un espace intermédiaire entre "côté fenêtre" et "côté livre" (p. 107) : certaines scènes prennent une ampleur... Lire la Suite →

De la lettre à la scène : Tiger Lion, Séverine Daucourt-Fridriksson et Marie-Claire Bancquart

Peut-on encore parler de femmes de lettres à propos d'écrivaines qui destinent leurs textes à la musique et à la scène ? Parions qu'oui ! Dans cet article, il sera question de trois femmes de scène autant que de livre. 1. Tiger Lion Et d'abord je voudrais rapprocher les noms de deux compositrices-interprètes. La première, Tiger... Lire la Suite →

Morceaux choisis, pêchés au Havre

C'est ce qui reste. Le manteau. La parure qui définit l'animal. Épaisse, fine, rugueuse souple et froide. Passer ses mains au cœur de la matière. Caresser pour mieux connaître. Toucher puis imaginer. (p. 26) C'est un recueil de poèmes à deux têtes et quatre mains. Claire Gohard, taxidermiste du Muséum d'Histoire naturelle du Havre, était... Lire la Suite →

Une « sorcière en deuil » : Maria Mercè Marçal

Maria Mercè Marçal (1952-1998) fut une poète et traductrice catalane. Patrice Beray a très bien décrit, sur Mediapart,  cette anthologie bilingue parue aux éditions Bruno Doucey en 2013, qui est la première traduction française de ses poèmes, et je voudrais seulement ajouter quelques mots. "Je rends grâce au hasard de ces trois dons : être née... Lire la Suite →

Aurélia Lassaque chante l’Ulysse occitan

Merci à Bruno Doucey, et à Aurélia Lassaque dont la coopération bienveillante m'a permis de rédiger ce billet et de donner à lire son recueil en classe. L'occitan agonise. M.-J. Brochard, dans le Dictionnaire historique d'Alain Rey, note que malgré les tentatives de galvanisation de l'Occitanie entreprises par des écrivains comme Frédéric Mistral ou Joseph... Lire la Suite →

Hors-série : Anna Akhmatova (1889-1966)

En 2007 est parue une bouleversante anthologie de poèmes d'Anna Akhmatova, choisis et traduits par Jean-Louis Backès, professeur de littérature comparée à la Sorbonne et spécialiste d'à peu près tout — depuis Homère jusqu'à aujourd'hui. De son vrai nom Anna Gorenko, Akhmatova s'est choisie un pseudonyme oriental (on entend Ahmed, un nom coranique), pour dire sa... Lire la Suite →

Hors-série : Elizabeth Browning

Dans l'Angleterre romantique du milieu du XIXème siècle, le couple formé par Robert et Elizabeth Browning paraissait un idéal amoureux tout à fait unique. Leur histoire était connue de toute l'Europe : dans son enfance, Elizabeth était souffrante d'une maladie indéterminée, mais qui avait sûrement à voir avec sa dépression nerveuse. Elle avait été en... Lire la Suite →

Aya Cheddadi, Tunis marine (mars 2016)

Je joue mon rôle dans votre univers Et vous dans le mien Ne m'oubliez pas Ainsi se lamente (p. 122) Aya Cheddadi, poète morte le 6 janvier 2015, à trente-six ans, laissant inédit un recueil de poèmes rassemblés quelques mois avant son décès. Née de mère japonaise et de père marocain, c'était bien la seule... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑