Mémoires d’une jeune fille rangée : quelques notes de lecture en passant

"Aussi loin que je me souvienne, j'étais fière d'être l'aînée" (p. 3). Simone de Beauvoir vient d'un milieu attaché à sa particule, où l'égalitarisme est vu d'un mauvais œil. Simone est sûre de faire partie des "forces du bien" et d'être toujours juste (p. 9) ; il faut dire que la guerre ne fait que... Lire la Suite →

Simone de Beauvoir, suite : vieillir en existentialiste

[La Force des choses est la suite de La Force de l'âge dont il était question ici] "Ce n'est pas de gaieté de cœur que j'ai laissé la guerre d'Algérie envahir ma pensée, mon sommeil, mes humeurs" (II, p. 120). Dans ce troisième tome de ses mémoires, Beauvoir est toute entière occupée par cette guerre... Lire la Suite →

Hors-série : Simone de Beauvoir, La Force de l’âge (1960)

Dans l'œuvre de Simone de Beauvoir, les mémoires prennent une large part.  La Force de l'âge raconte les années 1930, c'est-à-dire la jeunesse et les premiers pas. C'est l'époque où elle est toujours accompagnée de Jean-Paul Sartre. Partout, Beauvoir souligne combien elle s'éloigne désormais de ses anciennes marottes existentialistes de jeunesse, qui l'empêchaient de s'intéresser sérieusement... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑