Notule après une déception

Il ne fait aucun doute que le dessin est devenu un art narratif à part entière. L'année dernière encore, c'était dans le domaine de la bande dessinée que le mot "autrice" était employé couramment ("autrice BD"), alors qu'il demeurait contesté dans la littérature proprement dite. Mais aujourd'hui on dit "autrice" à propos de toutes sortes... Lire la Suite →

Presque mille et un contes d’Isabel Greenberg

Deux hommes dialoguent devant la cheminée. L'un prétend que son épouse, Cherry, est chaste et incorruptible ; l'autre, que toutes les femmes sont mauvaises, elle comme les autres. Alors, pour les départager, ils signent ce terrible pari : cent nuits durant, l'époux partira en voyage ; pendant ce temps-là, l'autre viendra courtiser Cherry. Le mari,... Lire la Suite →

Une femme gargantuesque, par Sylvie Fontaine

Zita : c'est le nom de cette géante humaine, polymorphe, anachronique, anarchique, voyageuse des cases et des époques, qui s'essaye à raconter le monde de plusieurs manières et dans plusieurs langues, à la Rabelais. Décidément les mégalopoles contemporaines ne lui conviennent pas : elle les trouve étriquées, oppressantes. Heureusement, il y a l'histoire de l'art,... Lire la Suite →

Barbara Yelin : souvenirs brouillés

Comment pouvait-on aimer, se marier, travailler, faire des enfants, espérer, s'irriter ou s'attendrir, dans l'Allemagne nazie ? Une bande-dessinée de Barbara Yelin, parue en 2014, tente d'y répondre. L'historien Alexander Korb a écrit la postface, où il dresse un état des lieux de l'historiographie sur le sujet. La subtilité du récit de Yelin et la qualité... Lire la Suite →

Théa Rojzman, Mourir (ça n’existe pas) (2015)

Un blog littéraire, c'est un budget considérable, surtout quand on veut "se tenir à la page" et lire les parutions les plus récentes aussitôt qu'elles paraissent. Alors depuis un certain temps, j'emprunte des livres à la médiathèque Hélène Berr, à Paris. Cela me fait de considérables économies et je suis toujours ému de ce nom,... Lire la Suite →

Blandine Le Callet et Nancy Peña, Médée (2013-2016)

La vie mythique de Médée, la sorcière grecque, nous est parvenue par Les Argonautiques, l'épopée d'Apollonios de Rhodes. Elle n'a jamais cessé d'être réécrite et adaptée ensuite. Maria Callas, la chanteuse, a incarné Médée au cinéma pour Paolo Pasolini, en 1970 : c'est une expérience cinématographique saisissante. Pour Pasolini, les pouvoirs magiques de Médée étaient... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑