Nouvelles tristes et moins tristes (juillet 2017)

Erratum : le prix Vénus Khoury-Ghata qui  fut remis le mercredi 21 juin à Mérédith Le Dez ne récompense pas le recueil paupières closes (Mazette, 2017) comme je l'écrivais, mais le recueil Cavalier seul, avec des encres de Floriane Fagot (Mazette, 2016). Nous apprenons ce jour, par la voix de sa Directrice littéraire Colette Lambrichs,... Lire la suite →

Publicités

Eleni Sikélianos, Animale machine. La Grecque prodige (2014)

La couverture reproduit une photographie authentique de la grand-mère de l'autrice. Le livre raconte et reconstitue l'histoire de cette émigrée aux États-Unis, fuyant le génocide arménien et grec, fuyant cette époque où "un officier ottoman pouvait acheter une Grecque et la ramener chez lui de façon définitive pour quatre-vingts cents" (p. 22). L'exilée ne manque pas de ressources.... Lire la suite →

Hors-série : Ingeborg Bachmann, Poèmes 1942-1967

D'Ingeborg Bachmann, poète et nouvelliste autrichienne, dont la mort tragique à quarante-huit ans (en 1973) a interrompu une écriture très abondante, le public français connaissait seulement les poèmes édités de son vivant. Mais les poèmes inédits, légués pour la plupart à la Bibliothèque nationale autrichienne, avaient été édités en Allemagne, dès 2000, sous le titre... Lire la suite →

Shilpi Somaya Gowda, Un fils en or (janvier 2017)

À lire Americanah, de Chimamanda Ngozi Adichie, on pouvait se demander s’il s’agissait d’un roman nigérian, ou bien seulement d’un roman américain mettant en scène une Nigériane. La question ne se pose plus avec Un Fils en or, de Shilpi Somaya Gowda, romancière canadienne née de parents indiens. De l’Inde, il ne reste guère que ce qu’on... Lire la suite →

Négar Djavadi, Désorientale (août 2016)

Darius Sadr, iranien de fort caractère, pointe une arme à feu vengeresse  sur son père qui a déshonoré les Sadr. Sa mère surgit, suppliante, mais Darius est déterminé. Rien ne semble pouvoir arrêter son geste tragique. Rien, si ce n'est cette question incongrue que hurle alors sa mère : "Tu veux quoi ? Finir comme... Lire la suite →

Agenda et parutions (juin 2017)

En juin, les cours à l'université sont terminés : se multiplient alors les colloques et journées d'études que les enseignants-chercheurs n'avaient pas le temps d'organiser avant. Trois rendez-vous ont retenu mon attention ce mois-ci : Le 13 juin à l'université de Paris III, Camille Bloomfield viendra parler de Michèle Métail, performeuse et poète des années... Lire la suite →

Shumona Sihna, Apatride (janvier 2017)

Mina, paysanne de la région de Calcutta, se lance à corps perdu dans une lutte sociale pour faire valoir les droits de sa famille sur la terre cultivée. Esha, indienne exilée à Paris, enseigne l'anglais aux petits français qui, comme une grande part de la société francilienne qu'elle rencontre, la méprisent et l'insultent sans cesse.... Lire la suite →

Carole Zalberg, Chez eux (2015)

Après un petit mois de pause dû aux obligations de fin de semestre universitaire, ce blog reprend du service, essentiellement comme agenda d'événements littéraires francophones, mais pas seulement. Aujourd'hui par exemple, il va s'agir d'un court roman de Carole Zalberg. Anna Wajimsky, petite fille juive, quitte la Pologne et le cocon familial en cette année... Lire la suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑