Marceline Loridan-Ivens, Et tu n’es pas revenu (2015)

713339-marceline-loridan-ivens

À quinze ans, Marceline Loridan-Ivens, née Rozenberg, est déportée avec son père à Auschwitz-Birkenau. Ou plutôt : elle est déportée à Birkenau, son père à Auschwitz, trois kilomètres plus loin. « L’Histoire, désormais, les relie d’un simple tiret. Auschwitz-Birkenau. […] Le temps efface ce qui nous séparait, il déforme tout » (p. 8).

Ce livre est dédié à son père, qui lui avait annoncé dès leur internement au camp de Drancy : « Toi, tu reviendras peut-être, parce que tu es jeune, mais moi je ne reviendrai pas. » Il ne se trompait pas, il n’est jamais revenu, même s’il est prouvé qu’il a vécu jusqu’en 1944.

Honte éternelle sur la police française et allemande d’avoir organisé les déportations ! voudrait-on crier.

Il est extrêmement difficile pour la critique d’analyser objectivement une œuvre littéraire aussi singulière et bouleversante. Remarquons d’abord que notre époque voit disparaître les dernières survivantes des camps nazis et la menace de l’oubli inquiète tous les livres publiés sur le sujet.

C’est aux générations à venir de ne pas se laisser abuser par le temps qui « déforme tout » et d’occuper le terrain de la vérité. Un jour, au village d’origine des Rozenberg, le maire a voulu inscrire sur un monument le nom de son père avec la mention : « mort pour la France ». Marceline a refusé : « Tu n’es pas mort pour la France. La France t’a envoyé vers la mort » (p. 68).

D’autres avis :

Libération : « Le désespoir fait vivre »

Alex mot à mot

Écrits de Julie

Pretty Books

Publicités

Un commentaire sur “Marceline Loridan-Ivens, Et tu n’es pas revenu (2015)

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑